INFOS
par  J. J. DUPUIS

René LEUX de RUCA

                              Dans les  Côtes d'Armor


Retour sur la page "reportages".

Champion de France 2004 
Toutes distances

 
   Un champion de France ravi !
Bienvenue aujourd'hui chez René Leux, 
Dans les jolies Côtes d'Armor, 
De ce titre national tout heureux,
Pour celui qui, cette année, a fait fort ! 

e-mail : rene.leux@wanadoo.fr

 

 La campagne à deux pas de la mer 


Ruca, petite commune de 500 citoyens, possède sans aucun doute en son sein, le seul champion de France d'un sport que nous apprécions tous, puisqu'il s'est adjugé en 2004 le titre de champion de France toutes distances. Située dans le canton ... Matignon (rien à voir avec l'hôtel du même nom !), cette calme et reposante bourgade, distante d'une dizaine de kilomètres de la mer (St Brieuc et St Malo ne sont pas très loin), appartient à la Bretagne, région agricole et maritime par excellence qui est constituée de 4 départements : le Finistère, l'Ille et Vilaine, le Morbihan et les Côtes d'Armor où je viens de m'arrêter aujourd'hui. Cette jolie région qui s'étend du pays de Fougères à l'est jusqu'à l'extrême ouest à Brest (villes distantes de 250 km à vol d'oiseau !), trouve au Nord la ville de Paimpol et celle de Vannes au sud (150 km). Vaste région donc !

Quel parcours avant de se poser à Ruca ! 

René a épousé notre sport en 1964. Son frère aîné, Joseph, parti alors travailler en région parisienne, lui avait inoculé le virus afin qu'il s'occupe naturellement de sa petite colonie. En 1968, il joua sous son propre nom et fit en même temps la connaissance de Roger Vercryusse, un ch'ti venu goûter une retraite méritée à Fréhel. Cet ancien amateur de Tourcoing lui fit découvrir les rudiments de notre sport, lui offrit quelques spécimens d'origine Millescamps en l'exhortant " à bien travailler " avec ces pigeons. Après les obligations militaires, René doit rejoindre à son tour la banlieue parisienne et s'installe chez son frère avec qui il s'associe pendant 2 saisons. De retour en sa Bretagne natale, il s'inscrit à la société de Plancoët jusque fin 1973. Il part vivre en banlieue rennaise et cesse de pratiquer notre hobby pendant 3 années. En 1976, construction de son premier vrai colombier dans la région de Dinan, ville dans laquelle il prend une licence jusqu'en 1979. Seulement, suite à des problèmes familiaux, il préfère se séparer de ses bêtes ailées et de leur habitation qu'il confie à son ami et voisin Alain Botrel qui hérite d'une belle colonie. 15 années plus tard, après des années de " disette colombophile ", même s'il continue à pratiquer notre hobby avec Alain Botrel et à procéder aux accouplements, à développer les échanges avec les meilleurs du moment, il décide de rénover la maison des parents qui devient vite sa demeure et y installe son bureau. Avec l'aide du frérot, très vite, naîtront deux compartiments dans un ancien bâtiment d'élevage pour y accueillir quelques pigeons bagués chez l'ami de toujours et repartir sur des bases connues ! Ouf ! Quel chemin parcouru ! Après toutes ces années difficiles, je peux vous avouer que j'ai passé un très agréable après-midi en compagnie d'un couple heureux ; l'épouse participe à la passion de son époux en étant présente lors des arrivées, en nettoyant les installations de la semaine (" c'est repos pour moi le week-end ", dira t-elle), en participant aux entraînements et en étant à ses côtés lors des manifestations organisées par la société (Dinan) ; le groupement (Côtes d'Armor) ou la région (10e). Notons d'ailleurs que René est responsable de la commission sportive du groupement... avant peut-être de penser prochainement à d'autres responsabilités...

 La colonie 

120 pigeons dont 14 couples de producteurs et environ 50 jeunes occupent cinq colombiers aménagés et une volière réservée aux " veuves ". Ces volatiles sont surtout engagés dans le demi-fond car, selon René, c'est sur ce type de concours que l'on trouve le meilleur équilibre entre le rôle joué par le pigeon et celui joué par le colombophile.
Depuis 2003, les pigeonneaux sont principalement issus du colombier de reproduction mais il continue toujours à tester la qualité de reproduction de ses meilleurs voyageurs.

     En 2004, le groupement des Côtes d' Armor a mis en place un programme du vendredi pour les pigeonneaux avec ramassage le jeudi en même temps que les concours à 2 jours de panier. Il a personnellement testé avec succès ce programme puisque sur 16 pigeonneaux engagés en début de saison il n'en a perdu aucun. Les pigeonneaux ont été engagés toutes les semaines à partir de fin mai jusque fin juillet sur des distances allant de 90 à 400 km. Ce programme est reconduit en 2005 et il va de nouveau y participer.

La sélection se fait toujours au coup d'oei1, à la main et en fonction de l'origine.
Depuis la saison 2004, il accouple ses futurs veufs et reproducteurs fin novembre et il élève un ou 2 jeunes sous chaque couple, sépare ensuite les veufs jusqu'au 10 mars, date à laquelle ils sont raccouplés et il les sépare à nouveau après un couvage de 2 à 5 jours. Ils resteront veufs jusque fin juillet.
Les yearlings n'ayant pas obtenu de casier dans les 2 colombiers de veuvage sont joués en célibataires dans une 1/2 case ou sur perchoir. 
En 2005, il prévoit de jouer 12 à 13 femelles au naturel. Celles-ci seront accouplées entre le 20 et 25 avril avec les reproducteurs.

Tous les pigeons sont vaccinés au Colombovac PMV vers le 15 janvier et les jeunes une à deux semaines après sevrage. Il effectue un traitement contre la trichomonose vers le 15 novembre, un autre début mars et un autre en milieu de saison. 

Les colombiers sont nettoyés une fois par jour pendant la volée des veufs.
Le mélange de base utilisé est constitué de 4 mesures d'orge pour 4 de blé, 4 de maïs, 3 de liégeois Natural, 1 de féveroles et 3 de divers pois.
Ce mélange est servi dans des mangeoires collectives à heures fixes qui sont retirées après le repas et représentées avec le reliquat de graines avant de servir un autre repas.

 Les origines 

Je laisse ici René s'expliquer : 
" Mon origine de départ est issue des Millescamps offert par Roger Vercruysse et des Stichelbaut de la Station Natural pour une lignée et d'un accouplement W. Geerts (Station Natural) x 1/2 Brouckaert pour une autre lignée.
Lors d'un voyage organisé pour visiter la Station Natural en 2000, j'ai fait la connaissance, sur le marché de Lierre, de Dirk Wouters à qui j'ai acheté 3 pigeonneaux. Sur ces 3 pigeonneaux, 2 mâles m'ont donné d'excellents résultats et sont à la base de mes meilleurs pigeons de vitesse et demi-fond.
Je suis retourné chez ce même amateur en 2002 et j'ai de nouveau ramené quelques pigeons pour des collègues et moi-même. J'ai également obtenu d'excellents résultats avec ceux-ci.
J'ai depuis fait quelques excursions en Belgique avec mon président fédéral et ami Marcel Esnault. Nous sommes allés chez André Brouckaert en 2002 d'où nous avons ramené 5 jeunes chacun issus de ses reproducteurs.
Plus récemment en 2004 nous sommes allés chez Dirk Barbry d'où nous avons ramené 6 jeunes chacun issus également des reproducteurs d'origine W. Vanhoute + A Dedeyne.
En 2003, pour mon anniversaire, mon épouse m'a offert un mâle d'origine Batenburg -Van de Merve (lignée Witbuick) via Philippe Hamon de Pléchatel et Guillaume Benoit de la 21e région.
A la fin de cette même année 2003 j'ai fait l'acquisition de 3 tardifs de cette même origine.
Lors de l'olympiade de Liévin, j' ai fait également l'acquisition d'un mâle Zekveld qui est le père de l' as fédéral yearling de 2004.
En 2002, j'ai fait également de nombreux échanges avec Philippe Hamon et mon 3e As national toutes distances (le 218249-02) est issu de ce même colombier. Sa mère est une propre soeur de son 4e As national fond de 2002 où l'on retrouve également l'origine A Dedeyne. "
De quoi réussir effectivement et l'on comprend mieux désormais ce fameux titre national.

Quel souvenir !

Il l'a en effet vécu comme la récompense logique du travail accompli depuis plusieurs années mais aussi comme une bonne surprise. Il s'attendait certes à se retrouver près du bonheur vu ses résultats mais il était quand même loin d'imaginer une telle issue : se hisser sur la plus haute marche du podium ! ce podium toutes distances qu'il considère d'ailleurs comme le plus valorisant puisque obtenu sur 4 concours et non sur 2 comme pour les autres championnats. Ce souvenir récent est à rajouter à celui, plus ancien et plus marquant survenu en 1999 lors de l'arrivée d'un concours sur Carcassonne (695 km). Alors que les coursiers avaient été lâchés à 6h30, près de 12 heures plus tard, aucun ne s'était encore manifesté jusqu'à ce moment émouvant où 4 tombèrent en même temps sur les spoutniks et se bousculèrent pour rentrer :" c'était la première fois que je voyais une rentrée de ce niveau à une telle distance ", avoue notre hôte. En groupement, il se classe 2e, 3e, 4e, 6e, 8e, 14e, 19e, 30e, 31e, 60e, 61e sur 857 engagés et 4e, 5e, 6e, 8e, 12e, 30e, 44e, 72e, 76e sur 2492 engagés au fédéral.

 Et l'avenir ? 

Là encore, je laisse M. Leux s'exprimer et donner son avis sur l'avenir de notre sport notamment ; car je trouve ces propos empreints de sagesse, réalisme et réflexion. Au niveau de la communication vers le grand public, il faut noter d'ailleurs que sa société organise, dans le but de s'ouvrir davantage, le challenge UNICEF. La moitié de la somme récoltée ira à l'UNICEF, l'autre moitié est partagée entre les 2premiers. A chaque fois, d'ailleurs, il me fait remarquer que depuis environ 5 ans que ce challenge existe, il l'a remporté et à chaque fois, a remis spontanément son prix à l'UNICEF. Bel exemple !
" L'avenir de la colombophilie est étroitement lié au modèle de société que nous construisons. Si nos enfants n'ont pas de travail ou sont obligés de déménager régulièrement pour chercher un nouvel emploi, il leur devient impossible de pratiquer la colombophilie et par conséquent le renouvellement de population colombophile ne s'effectue pas.
Avant d'amener de nouveaux adhérents, il convient d'en perdre le moins possible, de donner la meilleure image possible de notre loisir. Chaque amateur doit se sentir concerné, il doit faire preuve d'un bon esprit sportif et participer le plus possible aux différentes manifestations organisées par les instances fédérales et nationales.
Il doit également chercher à rassembler et non à diviser comme c'est souvent le cas, il doit agir dans l'intérêt collectif et non dans son intérêt personnel.
Dans notre région, les nouveaux adhérents se trouvent souvent plus facilement parmi la population des retraités que parmi les jeunes et ceci pour les raisons évoquées ci -dessus. "

 Mot de la fin 

Notre champion qui considère le pigeon voyageur comme un vrai athlète, nourri, entraîné et choyé comme un compétiteur de haut niveau, espère, après ce titre, pouvoir maintenir son niveau actuel en vitesse comme en demi-fond et surtout améliorer ses performances sur les plus longues distances afin de participer aux concours inter régions, nationaux et internationaux. Il souhaite également remercier " toutes les personnes qui travaillent plus ou moins dans l'ombre pour permettre au plus grand nombre de satisfaire leur passion (elles se reconnaîtront) et plus particulièrement mon président fédéral ". Alors, M. Leux, un podium de nouveau en 2005 ? Je vous le souhaite. Recevez mes sincères félicitations et mes remerciements pour l'accueil chaleureux que m'avez tous deux réservé.

Le 218 249/02 : 3e As Pigeon national toutes distances 2004. 
Son palmarès : 
1e sur Poitiers /1090 ; 22e sur Angers/160 ; 1e sur Brive/1203 ; 12e sur Toulouse /989 ; 4e sur Brive/773 ; 1e sur Poitiers/811 
Ce pigeon lui a été offert par Philippe Hamon. Le père est issu d'un accouplement Dedeyne-Steverlynck + Vaninog. La mère est une sœur du 189 022-00, 4e As National Fond en 2002.

Le palmarès depuis 2 000
2000 
- 12e et 15e As pigeon national fond
- 13e Championnat national fond
- 16e Championnat national Toutes Distances
- 16e et 17e As pigeon national toutes distances
- 16e As pigeon national 1/2 fond
- 17e Championnat nationa11/2 fond
2001 
- 6e As pigeon national fond
- 12e Championnat national toutes distances
- 24e Championnat national 1/2 fond
- 24e Championnat national vitesse
- 36e As pigeon national 1/2 fond
2002 
- l0e Championnat national 1/2 fond
- 12e Championnat national toutes distances
- 19e et 21e As pigeon national 1/2 fond
- 25e Championnat national vitesse
2003
- 13e Championnat national fond
- 18e As pigeon national 1/2 fond
- 20e Championnat national toutes distances
2004
- 1e Championnat national toutes distances
- 3e As pigeon national toutes distances
- 4e Championnat national 1/2 fond
- 12e As pigeon national 1/2 fond
-17e Championnat national vitesse
- 17e et 19e As pigeon national vitesse
- 19e As pigeon national fond
2e au Championnat de Bretagne 1999, 3e en 2000, 1e en 2001, 4e en 2002, 4e en 2003 et 12e en 2004.
Champion du sous groupement des Côtes d'Armor depuis 1999, sauf en 2001 pour cause d'arrêt du constateur sur un concours.
Palmarès 2004 :
17/04 Cholet (198 km) : 10, 11, l2,17,18,19,22,24,25,26,27,28,35,41,45, 46,54,57, 58, 74/1159p
24/04 Poitiers (299 km) : 1, 2, 3, 4, 10, 11, l2, 13, 18, 21, 23, 30, 38, 42,60, 61,66, 72, 74, 83, 87/1090 p
01/05 Limoges (403 km) : 11, 15, 23, 91/781p
08/05 Angers (180 km) : 1, 2, 10, 15, 16, 17, 19, 20, 21, 22,24, 28, 29, 30, 31,45, 46, 47, 58, 70, 72/1600 p
15/05 Brive (477 km) : 1, 2, 9, 28, 33, 37, 40/l203p
22/05 Cholet : 7, 10, 13, 26, 28, 51, 61, 91, 92/1444p
29/05 Montauban (578 km) : 12, 18, 45, 47, 53, 70/1078p
05/06 Poitiers : 2, 5, 29, 50, 62, 93 /1388p
l2/06 Toulouse (622 km) : l2, 21, 26, 28, 36, 37,59, 70, 71,74, 76/989p
19/06 Limoges : 4,6, 18, 19,20, 23, 32, 33,47, 51, 56,90 /1093p
26/06 Carcassonne (694 km) : 1, 2, 3, 45, 48, 74, 98/1961p
03/07 Brive : 4, 7, 8, 14, 20, 21, 22,28, 38, 43, 53, 54, 55, 57,59,62,65,70, 84,89, 99/773p
10/07 Poitiers : 1, 2, 3, 4, 24,26, 27, 29, 33, 34, 35, 41, 42, 44, 52,53, 62, 72, 75/811p
17/07 Perpignan (766 km) : 4, 16, 18, 23,42, 70/484p
24/07 Limoges : 5, 6, 7, l2, 23, 26, 35, 39, 43, 79, 93, 96/915p
31/07 Toulouse : 4, 24, 27, 72, 88, 100/541p
07/08 Narbonne : 5, 8, 17, 58/1064 p 
En 2004 : 
1e As pigeon fédéral Yearling
1e championnat général du groupement 
1e des championnats de vitesse, demi-fond et fond 
1e, 3, 6, 9, 15, 18, 20, 22, 24, 29, 30, 31, 36 As Pigeon groupement.

La saison 2005 démarre sur les chapeaux de roue ! ! !
Au 2e concours le 16 avril sur Cholet, M. Leux réalise les 13 ! ! premiers prix, se classe 36 fois sur 54 engagés ! Il y avait 1234 pigeons. Quel début ! 

Retour sur la page "reportages".

 

   

 

Si vous n'avez pas le plan du site sur la gauche, cliquez  ICI.

JavaScript Menu of Milonic